Mélange, transport d’espèces, réactions chimiques

Il n’est plus nécessaire de présenter l’importance que revêt la qualité de l’environnement dans notre société. Ainsi les sites industriels doivent respecter des normes contraignantes sur leurs émissions polluantes. De plus, la proximité de ces sites avec les zones urbanisées ou protégées accroît ces contraintes. Pour ces raisons les industriels doivent connaître l’empreinte de leurs rejets sur l’environnement pour différentes phases d’exploitation de leurs infrastructures. Les rejets chroniques doivent être maîtrisés et les émissions accidentelles, évaluées.

Etudes de l’impact de l’industrie sur l’environnement

Dans le cadre de ces obligations, Optifluides est capable de reproduire ces scénarios. En effet, la connaissance des infrastructures et des conditions atmosphériques (direction et fréquence des vents) permet à Optifluides de simuler le transport et la diffusion des rejets dans l’atmosphère. Les résultats apportent des estimations des concentrations des polluants. Plusieurs techniques peuvent être utilisées comme des méthodes statistiques 1 ou 2D qui permettent d’obtenir des résultats de transport de polluants sur de grandes distances dans un minimum de temps ou encore l’utilisation de la simulation numérique 3D. Cette dernière technique fournit des estimations très fiables sur des échelles plus locales allant de l’unité de production à tout ou une partie de l’usine grâce à la prise en compte de la topologie du site, des géométries des bâtiments et de la direction du vent.

Simulation sur la pollution

Optifluides a accompagné plusieurs clients pour des simulations d’impact chronique de pollution issue de cheminées mais aussi pour des scénarios accidentels de ruptures de capacités, de ruptures guillotines sur les conduites ou de défauts métallurgiques sur des conduites. Ces simulations permettent une estimation plus réaliste des distances d’inflammation pour la dispersion de gaz inflammables (LIE, LIS), et des distances d’effets pour les gaz toxiques (SEI, SEL1%, SEL5%).

Optifluides a également développé une méthode de positionnement de détecteurs de dispersions atmosphériques de rejets gazeux lorsque la fuite ne peut pas être traitée à la source. Cette méthode repose sur la simulation numérique CFD 3D de plusieurs dizaines de scénarios de dispersion atmosphérique et sur l’utilisation d’un algorithme pour analyser les données et déterminer les positions optimales des capteurs.

Posted in: