Chimie et procédés

L’usage des outils de modélisation numérique des écoulements fluides s’est largement développé dans le domaine de la chimie. Les objectifs poursuivis sont multiples : améliorer les rendements des procédés chimiques et des unités de production, réduire leur consommation énergétique, anticiper les risques technologiques et protéger l’environnement et les personnes.

Les phénomènes physiques et les types d’écoulements qui interviennent dans les procédés chimiques sont souvent complexes. Les écoulements sont souvent multiphasiques, avec parfois des réactions chimiques et des transferts thermiques.

Lorsque l’objectif est d’améliorer les rendements et réduire la consommation énergétique des procédés et des unités de production chimique, les simulations numériques sont souvent exploitées pour évaluer les performances de mélange, l’avancement des réactions chimiques, la distribution des temps de séjour ou les échanges de chaleur.

Lorsqu’il s’agit d’évaluer les conséquences d’un risque technologique et de protéger l’environnement et les populations, Optifluides modélise les scénarios de brèches ou de rupture de conduites ou de capacité de stockage pour évaluer les caractéristiques de la fuite de gaz toxique ou inflammable. Une fois la fuite caractérisée, Optifluides modélise la dispersion atmosphérique du nuage de polluant pour repérer les zones menacées, ou les transferts thermiques radiatifs pour valider que l’intégrité des structures sensibles autour n’est pas menacée.